Un moment de poésie…

Un moment de repos…

Une soirée en compagnie de :

Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Jacques Prévert, Henri Michaux, Marie Noël, Anna de Noailles, Jean Tardieu, Muriel Vertischen, Christian Prigent, Charles Péguy, Jean Frédéric Noa, Alphonse Allais, Julio Cortazar, Frédéric Andreu, Paul Eluard.

RÉSUMÉ

Elle entre dans l’atelier de l’artiste.
Le peintre est absent.
La pluie tombe
Elle attend. Des poèmes, ceux de son enfance, ceux qui donnent courages, les drôles, les nostalgiques, les méchants envahissent sa tête.

Les mots dansent, les couleurs chantent et la nature poétise, nous entraînant dans un voyage tumultueux et surprenant.

NOTE D’INTENTION

Pour de nombreuses personnes, la poésie est synonyme d’ennui, de rabâchage scolaire, de non-sens.

La difficulté de l’écoute poétique est qu’il faut accepter de s’abandonner, de se laisser emmener dans des sentiers non balisés et de ne pas vouloir tout comprendre.
Accepter les images étranges, se laisser porter par la musicalité.

Par contre, la poésie a pour elle sa brièveté, sa diversité ; des petites touches variées, sensibles qui nous parlent de l’homme, de son rapport à l’art, à l’âme, à la Terre.

L’atelier de peintre est le lieu alchimique de la création. Les couleurs, les pinceaux sont à la disposition de l’artiste comme les syllabes, les rimes, la grammaire sont à la disposition du poète pour nous offrir sa perception du monde.

SCÉNOGRAPHIE

Une table couverte de livres, de pinceaux, de tubes de couleurs
Un chevalet sur lequel est posé une toile blanche.
Des toiles peintes, des esquisses qui traînent par terre……

NOTE DE MISE EN SCÈNE

Un chevalet, des toiles et au fond un tissu blanc partant des cintres ; écran sur lequel sont projetés les imaginaires de la femme

Ce fond de scène symboliserait l’évasion,
la fracture psychique dans notre conscient,
cette fissure dans nos vies trop ordonnée
par où s’envolent nos rêves.

De la pluie, de l’orage …
Cette femme est prise dans une tourmente,
dans un maelström de pensées, d’images.
Ce lieu ne lui est pas indifférent…
Une mise en scène où nous travaillons sur le vide et le plein, le blanc de la pensée et le fourmillement des souvenirs
Nicole Dubois, seule en scène, dans ce lieu de tous les possibles.

La Compagnie des Lumières

NICOLE DUBOIS
– Comédienne –

Née en 1948 à Lille

Rentrée au Conservatoire de Paris, elle y côtoie Francis Huster, Jacques Weber, Catherine Salviat. Elle obtient un 2nd prix de comédie avec le monologue de Louison de Musset.
Mary Marquet et Jean-Laurent Cochet l’ont initiée à la poésie.

Au théâtre

« Ainsi va le monde de Congreve » de Maurice Guillot avec Mary Marquet au vieux colombier

 » Clair obscur » d’Horowitz avec Gérard Depardieu
m.e.s Laurent Weisman à la Gaîté Montparnasse

 » Le mystère de la charité  » de Péguy avec Catherine Salviat et Françoise Seigner
m.e.s de Jean-paul Lucet. Avec la Comédie française

 » L’avare  » de Molière avec Jacques Mauclair mes J Mauclair
Molière du meilleur spectacle privé

 » L’homme en question  » de Félicien Marceau avec Michel Sardou
m.e.s de JL Tardieu Théâtre de la Porte Saint Martin

 » L’atelier  » de Grunberg avec Woy Poschniak, Marianne Epin..
m.e.s Gildas Bourdet. 4  » Molière « …

Au cinéma

 » Les bidasses en folie  » , « Le grand bazar » avec les Charlots- Cl. Zidi

 » On s’est trompé d’histoire d’amour  » de Jean Louis Bertucelli sur un scénario de Coline Serreau avec Coline Serreau et Francis Perrin

 » Les années sandwiches  » de Pierre Boutron avec Woytech Pchoniack

 » Les âmes grises  » de Yves Angelo avec Marielle et Villeret….

A la télévision

 » L’ allée du Roi  » de Nina Companez avec Dominique Blanc

 » René Bousquet  » de Laurent Heyneman avec Daniel Prévost

 » La maison de Félicie  » de Christian de Challonges avec Bruno Cremer…

La Compagnie des Lumières

VÉRONIQUE COSTA
– Metteur en scène –

Née en 1958 à Paris

Maîtrise de géologie
Elle suit des cours de théâtre avec la troupe universitaire de Paris VI, avec le théâtre GO, Jean-Laurent Cochet…

Mise en scène

2009 : Au bord de la rime, assise – spectacle poétique
2008 : Les Femmes savantes de Molière Théâtre Rutebeuf – Potager des Princes…
2004 : Ouvrages de dames de J.C. Danaud
2004 : Gala du club de la chanson française Théâtre Rutebeuf

Comédienne

Au théâtre

Léonce et Léna de G. Büchner m.e.s Azencott

La place royale de Corneille m.e.s Patrick Potot

Juan Rulfo de Pedro Paramo m.e.s J. Mérienne

Caméléon de J. Mérienne m.e.s. J. Mérienne

Rue traversière avec des chansons de Boris Vian

Les cordonniers de Witkiewicz m.e.s.Ch Trichet

La grenadine du café d’été de N. Gros m.e.s. N.Gros…

A la télévision

Catherine de Médicis réal : Y-A Hubert avec Alice Sapritch…

Directrice Artistique

1994 : création de la troupe universitaire Paris VI Lunes de mai

2002 : création de la Compagnie des Lumières

Animation

Ateliers pour adolescents et adultes à Clichy, Paris

La Compagnie des Lumières
L’association (loi 1901), créée en 2002, poursuit son partenariat avec la ville de Clichy.

Après le succès des Femmes savantes de Molière, au théâtre Rutebeuf en mars 2008, la ville a commandé une nouvelle création à la compagnie : « Au bord de la rime, assise », spectacle poétique

Ce spectacle sera joué au théâtre Rutebeuf le Vendredi 13 Mars 2009 à 20h30 dans le cadre du « Printemps des poètes » La durée du spectacle est de 1h10.
Nous avons le projet de diffuser ce spectacle dans les Maisons de Poésie et dans les théâtres de France.

Et le spectacle continue avec les Femmes savantes :
à Chantilly, au potager des Princes en août, ainsi qu’ à Villepinte en novembre …

La compagnie anime aussi des ateliers de pratique amateur en direction des publics adultes, adolescents et scolaires.

Rubens, fleuve d’oubli, jardin de la paresse

Léonard de Vinci, miroir profond et sombre,

Carcasse, où est ta place ici, gêneuse, pisseuse, pot cassé

Quoi qu’a fait ?
-A fait rin

Au noir de la peau de mon ami qui brûle

A, noir corset velu des mouches éclatantes
Et devint rouge de colère
Le balcon avec de grosses gouttes dures et figées

Dessinez sans intention particulière
Ah si mon cœur osait se renflammer

Avoir l’âme qui rêve, au bord du monde assise

Le bleu de prusse suspendu au noir
 » Mettez-moi donc un verre plus propre  »

Comment ça va sur la terre ?

La terre est bleue comme une orange

Ses petits pinceaux font trempette
Pour faire le portrait d’un oiseau

ELLE : Nicole DUBOIS

Mise en scène : Véronique COSTA
Scénographe : Céline TANGUY

Compagnie des Lumières
48 Bis Rue de Paris
92110 Clichy
06 09 61 27 40
ciedeslumieres@ orange.fr